Chers amis,

Pourquoi une équipe missionnaire itinérante dans notre diocèse ?

Pour offrir généreusement un contact avec la personne du Christ (lettre pastorale, Pentecôte 2015), qui est le visage de la Miséricorde du Père, nous dit le Pape François (Le visage de la Miséricorde, N° 1). 

La première direction à emprunter par l’équipe missionnaire itinérante est donc d’aider le diocèse à vivre pleinement le Jubilé de la Miséricorde.

Il ne s’agit pas d’organisation mais d’un soutien aux paroisses et autres lieux d’Eglise pour prendre des initiatives missionnaires, afin de manifester à tous plus fortement la présence et la proximité de Dieu (homélie du Pape François pour les 1ères vêpres du dimanche de la Miséricorde, 11 avril 2015).

En ouvrant la Porte de la Miséricorde et en invitant à la franchir, le Pape souhaitent que tous ceux qui entrent puissent faire l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne et donne l’espérance. (Le visage de la Miséricorde N° 3)

Nous sentons bien que, parmi nous, beaucoup de personnes sont écrasées et comme paralysées par des fardeaux trop lourds : rapport à l’argent envahissant ; épreuve d’une séparation ou d’un divorce ; divisions au sein même d’une famille, d’un groupe, d’une école… ; comportements qui enferment (comme par exemple la drogue ou d’autres addictions)

N’ayons pas peur de faire retentir avec amour l’appel à changer de vie carDieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ ; c’est bien par grâce que vous êtes sauvés. (Ephésiens 2, 4)

Il y aura quelques rendez-vous diocésains (en particulier l’ouverture des 3 Portes à la cathédrale, au Foyer de Charité de Châteauneuf et à Notre-Dame de Fresneau) et je fais confiance aux paroisses pour vivre avec enthousiasme et créativité cette année jubilaire, aidées précisément par l’équipe mission. J’insiste pour que les 24 heures (vendredi et samedi précédant le 4èmedimanche de carême) pour le Seigneur soient proposées partout comme une belle proposition de s’approcher du sacrement de réconciliation (Le visage de la Miséricorde, N° 17)

 

Je remercie l’équipe mission qui s’est mise au travail avec joie au service de l’ensemble du diocèse.

J’encourage tous ceux qui participent à un groupe de partage de la Parole de Dieu (les petites fraternités locales missionnaires en cours de constitution) à prévoir la démarche de franchir ensemble la Porte de la Miséricorde.

J’adresse la même invitation aux équipes paroissiales (préparation aux sacrements, funérailles, liturgie…), aux directeurs d’écoles et chefs d’établissements de l’enseignement catholique avec leur équipe, aux mouvements, aux équipes de jeunes et aux communautés religieuses…

Nous ne sommes sûrement pas au bout de nos surprises : comment allons-nous entendre l’appel du Pape à réfléchir sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles ? (Le visage de la Miséricorde, N° 15)

 

Que l’Esprit Saint nous éclaire au seuil de cette année jubilaire !

 

Mgr Michel, Evêque de Valence